Le CMMI contre les héros « cmmi-déploiement

Le CMMI contre les héros

laocoon5

Le CMMI ne veut pas de héros. Mais que peuvent bien faire les héros alors si on leur ferme maintenant le monde des projets ? Pourquoi veut-on faire du projet ? Parce qu’il y a de l’incertitude, du challenge, du risque. Parce que si on veut de l’aventure, et en équipe, c’est cela qu’il faut faire.

 

Avec le CMMI, terminé. Les bureaucrates ont gagné.

 

Il est indéniable pourtant qu’avec CMMI :

  • les projets réussissent mieux (voir les statistiques sur le site du SEI (éditeur du CMMI))
  • les organisations se portent mieux
  • les personnes sont plus heureuses (je suppose) d’être sorties du sentiment de chaos et de médiocrité méthodologique des organisations indisciplinées

D’un autre côté, rien n’empêche les organisations qui sont CMMI d’encourager l’héroisme par ailleurs. On peut être bien organisé et malgré tout cultiver le dépassement de soi. Comment autrement atteindre une quelconque transcendance ?

 

Je pense que le SEI serait d’accord avec cela. Quand il stigmatise “l’héroisme”, il pense à la version pure des troupes barbares qui se lancent désordonnées contre les légions romaines bien rangées, et perdent.

Mots-clefs :



Le commentaires sont fermés.